PODCAST

Silence ! Elles tournent

Qui sont les femmes marquantes qui ont traversé l’histoire du cinéma ? On connaît Agnès Varda, Mary Pickford, Chantal Akerman, ou encore Alice Guy, révélée au grand public depuis peu. Seraient-elles la partie émergée de l’iceberg ? Car elles ne sont sûrement pas les seules femmes cinéastes à faire partie de notre patrimoine cinématographique. Et oui, avant Jane Campion et Céline Sciamma, elles ont été nombreuses les réalisatrices, scénaristes, directrices photo, productrices, scriptes, monteuses, costumières qui ont lutté pour se faire une place dans le 7ème art. Présenté par Esther Brejon, Silence ! Elles tournent est un podcast Revus & Corrigés, coproduit par le Mouvement Up, pour redécouvrir ces femmes oubliées de l’histoire du cinéma.

Silence ! Elles tournent

Episodes

You can listen episodes under the area!


Première actrice afro-américaine à signer un contrat de longue durée avec la MGM, Lena Horne arrive à Hollywood au début des années 40 pleine d'espoirs et de rêves de cinéma. Confrontée au racisme et à la ségrégation raciale, parfois au sein même du studio, sa carrière ne décollera jamais, l'encourageant à s'engager activement dans le Mouvement des Droits Civiques dans les années 60.





Sarah Maldoror fut une réalisatrice touche-à-tout, autrice d'une œuvre forte de plus de 40 films, passionnée de politique, poésie, peinture, jazz. Témoin de la décolonisation dans de nombreux pays comme l'Algérie, l'Angola et la Guinée-Bissau, elle s'est servie de sa caméra pour porter la parole des peuples africains et antillais, en quête d'émancipation et de représentation. Disparue en 2020, ses films restent à découvrir en France où elle encore trop méconnue.





Avec 6 films, la réalisatrice d'origine argentine a créé une œuvre à son image : libre, révolutionnaire, décalée et érotique. Ses héroïnes disent non aux hommes, aux diktats, aux lois et ne rentrent jamais dans le cadre bourgeois de la société. Retour sur le parcours de cette femme hors du commun, cinéaste, écrivaine, critique d'art, qui fut proche d'Abel Gance, de Picasso et des surréalistes.





Dans les années 70, la relation entre Suzanne Schiffman et François Truffaut se renforce.
Elle coécrit se scénarios et l'assiste à la mise en scène, jusqu'au décès de ce dernier en 1984.
L'occasion pour Suzanne Schiffman de prendre son envol, concrétisée par la réalisation de son premier long-métrage, Le moine et la Sorcière, en 1986. Mais l'indépendance n'est pas si facile à acquérir pour la cinéaste.





Figure majeure de la Nouvelle Vague, proche de Jean-Luc Godard, Jacques Rivette et François Truffaut, Suzanne Schiffman a officié auprès de ce dernier pendant plus de 20 ans, en tant que scripte, assistante, scénariste et bras droit. Avec elle, Truffaut trouvait soutien, solutions et inspiration. Sans elle, il n'aurait sans doute pas eu la même carrière.
Le premier épisode est consacré à Suzanne Schiffman des années 60 au début des années 70.





Réalisatrice américaine inconnue des cinéphiles français, ses films ont reçu un accueil critique et public enthousiasmant lors de leur sortie aux Etats-Unis.
Le cinéma de Joan Micklin Silver, quasiment introuvable en France, se caractérise par une description de la société américaine à travers ses communautés, qu'elles soient professionnelles, religieuses, familiales, faisant de la cinéaste une grande portraitiste des moeurs américaines.





Retour sur la carrière d'Ida Lupino, grande actrice hollywoodienne, mais aussi scénariste, productrice et réalisatrice de 7 longs-métrages.
Mettant en scène des personnages ordinaires et exclus, ses films bousculent l'Amérique conservatrice des années 50.
Invitée : Céline Staskiewicz, autrice et rédactrice à Revus & Corrigés